L’année 2021 s’achève avec le sentiment que la parenthèse exceptionnelle liée à la Covid-19 se referme peu à peu. Déjà, en septembre, le Canada retrouvait son niveau d’emploi d’avant la pandémie, à quelques nuances près.

 

Car cela ne veut pas dire que tout redevient tel que nous le connaissions.
Sur le marché de l’emploi, la pandémie aura laissé des traces. Les habitudes de travail ne sont pas le seul élément qui a évolué. La structure même de certaines industries également. Effectivement, certains domaines d’emploi ont atteint les sommets en terme manque de main d’œuvre. Les agences de placement spécialisées dans ces domaines auront sans nul doute leur épingle à tirer du jeu dans les prochains mois. De même, les cabinets de recrutement ne manqueront surement pas d’être attentives aux prévisions concernant l’année à venir.

 

Dans la presse spécialisée en effet, les premières études sur les tendances de 2022 se multiplient. Elles côtoient les rétrospectives de l’année passée. Dans cette optique, nous avons réalisé un recensement des métiers les plus en demande actuellement. Ceux-ci définiront, à n’en pas douter, les tendances en termes d’emploi durant le premier trimestre de l’année à venir.

 

Quelles sont les industries qui ont connu la croissance la plus forte au Canada cette année ?

 

Il va sans dire que les industries à la croissance la plus rapide au Canada sont celles qui se sont le mieux adaptées à la pandémie. On peut évidemment penser aux industries liées au réseau de la santé. Mais c’était aussi le cas pour les entreprises liées à la livraison des fournitures essentielles. Ou de celles permettant aux clients de faire leurs achats en ligne pendant le confinement.

 

Si l’on devait établir un point commun, on pourrait pointer le caractère essentiel des services rendus. Certes, les mesures liées à la pandémie sont de plus en plus derrière nous – bien que l’apparition de nouveaux variants ne permette aucune certitude à ce sujet. Mais les secteurs ci-dessous devraient également continuer à croître en 2022 :

 

  • Le domaine de la santé
  • La logistique et les chaînes d’approvisionnement
  • Le commerce électronique
  • La sécurité et cybersécurité
  • La construction

 

Connaissez-vous les 10 emplois les plus tendances en 2022* ?

 

1. Le service à la clientèle.

Les effets secondaires de la pandémie sur l’économie se font sentir au niveau du service à la clientèle, qui a connu une importante hausse au niveau des demandes durant l’année.

Il y a actuellement plus de 35 000 postes de service à la clientèle à pourvoir au Canada, dont plus de la moitié pour la seule province de l’Ontario.

 

2. Les responsables de l’entretien et du nettoyage.

Les mesures sanitaires durables ont évidemment entraîné une répercussion forte sur le nombre d’employés recherchés pour assurer l’entretien, le nettoyage mais aussi l’assainissement des lieux et des outils. Que ce soit dans les commerces de détail, les entrepôts, les usines ou encore les hôpitaux : les équipes de nettoyages sont essentielles à la sécurité des clients comme des travailleurs.

Dans ce secteur d’activité, les offres actuellement ouvertes dépassent 10 000, ce qui en fait le 2e emploi le plus recherché au Canada en 2021.

 

3. Les employés d’entrepôts.

On le sait, l’accroissement exponentiel du commerce en ligne est un effet secondaire des mesures sanitaires de la pandémie. Cela a un impact direct sur l’emploi au sein de la chaîne logistique : préparateurs de commandes, opérateurs de chariots élévateurs ou encore chauffeurs sont ainsi activement recherchés.

Au total, 10 000 offres actuellement ouvertes concernent le travail en entrepôt.

 

4. Le personnel de santé.

Les besoins en matière de personnels de santé sont criants dans l’ensemble des provinces et la crise récente en a été un révélateur tout particulier. Ainsi, les infirmières et infirmiers sont, dans chaque province du pays, parmi le top-3 des emplois les plus recherchés.

Le nombre de postes d’infirmiers et infirmières actuellement ouverts dans l’ensemble du Canada atteint presque 9 000.

 

5. Le personnel de support informatique.

Le retour progressif des travailleurs dans les bureaux n’y changera surement pas grand-chose : le télétravail généralisé durant la pandémie a causé un séisme au sein des postes liés au support informatique et aux centres d’assistance. Que ce soient les employés du support eux-mêmes, ou les développeurs et intégrateurs d’applications favorisant le télétravail, ces postes auront encore le vent en poupe en ce début d’année.

Il y a près de 7 000 postes disponibles au Canada pour des emplois liés au support informatique.

 

6. Les adjoints administratifs.

Santé, sécurité, service client, ressources humaines ou encore comptabilité : les restructurations liées à la pandémie ont créé un appel d’air pour des postes d’adjoints administratifs dans de nombreuses branches. En effet, les demandes et besoins de ces départements ont parfois été doublement touché. Par l’arrêt puis la reprise de l’économie dans un premier temps. Dans un second temps par le passage au télétravail.

Il y a plus de 5 000 postes d’adjoints administratifs ouverts au pays. Une proportion non-négligeable d’entre eux sont répertoriés comme étant « à distance ».

 

7. Les chauffeurs-livreurs.

Que ce soit pour un colis, un repas ou encore un sac d’épicerie, le confinement a accéléré l’apparition d’une tendance jusque-là encore parfois marginale : le recours aux services de livraison à la porte. La distanciation sociale au restaurant, les risques liés à la fréquentation d’espaces fréquentés : les chauffeurs-livreurs sont l’une des meilleures illustrations de l’année que nous venons de passer enfermés chez nous.

Malgré le renfort du Père-Noël, il reste près de 5 000 postes de chauffeurs-livreurs à pourvoir en cette fin d’année.

 

8. Les métiers liés à la cybersécurité.

Ce n’est pas parce que nous étions enfermés dans nos maisons que nous étions coupés du monde. Achats, communications, travail, divertissement : l’utilisation des services en ligne a connu un essor incomparable durant la pandémie. Dans son sillage, elle a conduit les entreprises à recruter des analystes de sécurité et autres architectes de bases de données. Des métiers relevant de la cybersécurité, un domaine sur lequel il est avisé de parier qu’il devienne reste au centre des tendances durant la décennie à venir. Déjà actuellement, la croissance de création de postes dans ce milieu est de 7% par an. Et lorsque ces statistiques ont été publiées, la pandémie n’en était qu’à ses débuts.

Les postes vacants liés à l’analyse de sécurité dépassent actuellement le nombre de 3 000.

 

9. Le commerce de détail.

Quiconque se rend fréquemment dans une épicerie l’a forcément remarqué : le nombre de postes à pourvoir dans les commerces de détails – en particulier ceux dits « essentiels » ne diminue pas. Les pharmacies sont également concernées.

Il y a actuellement près de 2 000 postes à pourvoir. Mais ce chiffre grimpe de 3 000 à 5 000 chaque trimestre.

 

10. Spécialistes des achats et de la chaîne d’approvisionnement.

Il y a actuellement moins de 2 000 postes ouverts au Canada pour ce domaine. Mais les craintes de pénuries multiples sur les tablettes des épiceries donnent à ce nombre un écho tout particulier. L’actualité le démontre, les professionnels ayant de l’expérience dans la gestion d’une chaîne d’approvisionnement seront encore recherchés dans les prochains mois.

 


Retrouvez régulièrement sur notre blogue des informations et conseils en lien avec l’actualité des agences de placement et des nouvelles technologies. De plus, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour être tenus au courant de nos dernières publications et partager vos expériences. Enfin, abonnez-vous à notre infolettre et ne manquez aucune nouveauté.

Abonnez-vous à nos communications !

Share This